“Quoi de neuf au Moyen Âge ?” : une exposition à l’ère du numérique (1)

La semaine dernière, je me suis rendue à l’inauguration de la nouvelle exposition proposée par la Cité des Sciences de Paris. Intitulée “Quoi de neuf au Moyen Âge ?”, elle explique aux petits comme aux grands certains aspects de cette grande période de l’histoire. Retour sur cette exposition qui intègre de nombreux dispositifs numériques.

wp_20161010_19_51_40_rich

“Quoi de neuf au Moyen Âge ?”

La Cité des Sciences propose de redécouvrir différemment la période du Moyen Âge et d’en finir avec les clichés. Grâce à l’archéologie, les chercheurs ont pu voir que cette ère est bien plus complexe que l’on ne le pense. En s’associant à l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives), la Cité des Sciences dresse un portrait dynamique du Moyen Âge.

Le téléchargement d’une application mobile pour accompagner la visite est proposé dès le début au public. Grâce à un QR Code, elle est facilement accessible.

L’exposition est proposée en 2 temps :

  • La Galerie du Moyen Âge (1èr étage) : dès l’entrée, le visiteur peut découvrir une frise chronologique avec les dates marquantes du Moyen Âge. Nous pouvons qualifier cette entrée d’introduction à la visite puisqu’elle permet de donner au visiteur les repères indispensables pour comprendre au mieux cette période de l’histoire. Ainsi les principaux faits historiques, culturels, religieux, artistiques, techniques sont rappelés.
  • L’exposition “Quoi de neuf au Moyen Âge” (2ème étage) : il s’agit du coeur de l’exposition où les résultats des travaux des archéologues et des historiens sont exposés. Six îlots sont proposés : invasions ou migrations ? – les campagnes au quotidien – des hommes, des paysages et des ressources – les élites au Moyen Âge – voyages et échanges – les villes au Moyen Âge. Pour mieux expliquer chacune de ces thématiques, des maquettes, des cartes, des jeux, des vidéos et bien entendu des dispositifs numériques sont utilisés. C’est d’ailleurs tous ces outils multimédias auxquels nous allons nous intéresser.


Les dispositifs numériques qui font revivre le Moyen Âge

L’exposition m’a marqué par le nombre important d’outils multimédias présents du début jusqu’à la fin.  Voici l’explication des principaux outils relevés :

  • Des projections pour orner la frise chronologique du Moyen Âge : dès le début de l’exposition, le visiteur peut remarquer la présence de projections de part et d’autre du mur. Elles reflètent les dates marquantes de la période accompagnées de photographies. Comme cette frise se relève être une introduction pour le public avant de suivre l’exposition, nous pouvons également assimiler ces projections à une introduction des outils numériques qui vont suivre. En effet, elles permettent de plonger le visiteur à la fois dans le Moyen Âge en lui rappelant les dates majeures ainsi que dans l’ère numérique en lui partageant des photographies d’une grande qualité sur les murs, ce qui lui donne un “avant-goût” de l’exposition.
wp_20161010_20_14_13_pro

Arégonde

  • Des portraits parlants de personnages historiques : un décor réel nous fait apparaître un lieu et un personnage historique. La particularité est que seul le visage de ce personnage bouge : et oui, il est caché derrière un écran numérique. Ainsi nous avons complètement l’impression que le personnage s’adresse à nous. Il se présente à nous et certains d’entres eux nous expliquent même comment les historiens et archéologues ont pu comprendre sa vie. Ce dispositif est très intéressant et très captivant pour les enfants. De ce fait, la reine Arégonde, reine mérovingienne du VIème, va vous raconter son histoire, ainsi qu’Hildegarde de Bringen, abbesse mystique et visionnaire ou encore Thomas Becket, archevêque de Cantorbéry.
  • Un écran numérique proposant l’examination en 3D d’objets médiévaux numérisés en très haute qualité : ce sont des objets provenant des collections du Musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye qui sont pour la plupart les célèbres bijoux d’Arégonde mais aussi des vases ou encore des sceaux. Comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous, il est possible de zoomer les objets, d’en savoir l’origine, la date de la découverte, sa taille, etc. Cet écran numérique permet ainsi à n’importe qui d’avoir accès, et de près, à ces objets médiévaux. Cela nous donne même la sensation que nous pouvons les manipuler.


Un article ne suffit pas à traiter tous les dispositifs numériques présentés lors de l’exposition. C’est la raison pour laquelle je vous propose de vous détailler le reste dans l’article de la semaine prochaine. En tout cas je vous conseille vivement cette exposition ludique et intéressante, présente jusqu’au 6 août 2017.

Consultez le deuxième article consacré à l’exposition « Quoi de neuf au Moyen Âge ? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s