Une exposition numérique fait revivre les pharaons à Bordeaux

Les pharaons reprennent vie à travers le numérique et la 3D jusqu’au 29 avril au Conseil Régional Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente lors de l’exposition Aton-num. C’est l’occasion d’avoir une vision concrète de l’architecture et de la vie sous le règne d’Akhénaton.

expohall

Aton-Num : une visite virtuelle au coeur de l’égyptienne ancienne

Le Conseil Régional Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente vous invite à découvrir les édifices pharaoniques d’hier restitués sous format 3D. Grâce à une reconstitution virtuelle en 3D, il est vous est proposé de plonger au cœur de la révolution politico-religieuse qui s’est déroulée il y a plus de 3 300 ans sur les rives du Nil. L’exposition Aton-Num retrace les événements majeurs de cette période, sous le règne du couple royal Akhénation et Néfertiti, qui bouleversa l’organisation politique égyptienne.

L’exposition a été réalisée à partir de résultats de recherches menées dans le cadre de l’équipe Archeovision (CNRS, université de Bordeaux et université de Bordeaux Montaigne), de différents partenariats (Immersion, Archéotransfert) et des soutiens de l’ANR (Agence Nationale de la Recherche), du CNRS (Centre National de Recherches Scientifiques) et du Conseil Régional d’Aquitaine Limousin Poitou-Charente.

Plusieurs projections HD sur de grands écrans vous feront découvrir les édifices pharaoniques et le couple royal. Des dispositifs numériques vous permettront également de découvrir les sanctuaires avec leurs tables d’offrandes et ainsi que les travaux des chercheurs et des archéologues. Une statuette du couple royal est même présentée en hologramme, original !

Exposition Aton-num (Bande-Annonce) from Archéovision – Archéotransfert on Vimeo.

 

Mon avis

Je ne me suis pas rendue à Bordeaux mais rien qu’en regardant la bande annonce de l’exposition, nous pouvons avoir un aperçu de tout le travail à la fois de recherche mais aussi graphique qui a été réalisé. Rien qu’avec cet extrait, on se sent réellement au cœur de l’époque du pharaon. Je pense que l’exposition doit être intéressante et donner une véritable vision de la vie sous le règne d’Akhénaton. C’est d’ailleurs un exemple du bénéfice qu’apportent les technologies numériques à l’histoire et c’est la raison pour laquelle il est possible de voir les travaux des archéologues et des chercheurs lors de l’exposition. Grâce à cette reconstitution 3D, des chercheurs peuvent faire avancer l’histoire et trouver des éléments qu’il n’aurait pas été possible de distinguer préalablement. Aton-num est un bel exemple de partage de cette découverte 3D au grand public.

Plus d’informations sur le site officiel de l’exposition.

 

Sources :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s