Le numérique s’invite au Panthéon

Depuis le mois de mai et jusqu’au 10 janvier 2016, une exposition sur les « nouveaux entrants », les résistants Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle Anthonioz, Germaine Tllion et Jean Zay, est au Panthéon. Sa particularité est qu’elle donne l’occasion aux visiteurs de mener une réflexion sur les valeurs incarnées par ces grandes personnalités au travers d’outils numériques. La semaine dernière, je me suis rendue à cette exposition et j’ai testé pour vous les différents outils.

Ecran interactif

Ecran interactif sur Germaine Tillion © Le Panthéon

 

Des dispositifs numériques et de nombreuses vidéos mettent en valeur « l’esprit de résistance »

L’entrée de ces quatre personnages au Panthéon en 2015 a été placée, par le président de la République, sous le signe de « l’esprit de résistance ». En effet, chacune de ces quatre personnalités s’est illustrée par ses actions au cours de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945).

Afin de mieux expliquer au public cet “esprit de résistance”, divers outils numériques ont été mis en place au sein du Panthéon :

  • Plusieurs écrans interactifs contenant des témoignages de personnalités sur les résistants ;
  • Des écrans détaillant la vie et l’implication avant, pendant ou après la Guerre de Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle Anthonioz, Germaine Tllion et Jean Zay avec des vidéos et des enregistrements audio de l’INA (Institut National de l’Audiovisuel) ;
  • Une grande frise chronologique interactive détaillant la période allant de la seconde guerre mondiale jusqu’à aujourd’hui avec le rôle de chaque personne et les hommages qui leur ont été rendus sous forme de vidéos, de textes et d’enregistrements audios ;
WP_20151004_15_12_17_Pro

Frise chronologique numérique © Le Panthéon

  • Une cabine nous permettant de nous filmer afin de laisser un message concernant l’exposition, le personnage qui nous a le plus touché ou la valeur la plus importante à nos yeux (bravoure, respect, tolérance etc.) ;
  • Une application de visite préalablement téléchargeable disponible en parcours adulte et en parcours enfant.

 

Mon ressenti

J’ai vraiment trouvé cette exposition intéressante puisqu’on est pas seulement spectateur mais acteur grâce aux technologies mises en place. Tous les dispositifs numériques nous permettent d’interagir d’une certaine façon avec ces personnages afin de nous plonger dans leur vie et de les faire revivre grâce aux enregistrements  présents. En unissant la culture, l’histoire et le numérique, le Panthéon met en valeur ces quatre résistants rendant l’exposition à la fois intéressante, émouvante et éducative.
 

Bon plan

Si vous avez moins de 26 ans, l’entrée est gratuite dans de nombreux musées parisiens, dont le Panthéon.

Petite astuce : si vous n’avez pas la possibilité ou le temps de vous rendre au Panthéon, cette visite interactive sur les résistants est disponible sur Internet.
Si vous aussi vous avez assisté à cette exposition, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

Publicités

Une réflexion sur “Le numérique s’invite au Panthéon

  1. Pingback: Quel est l’avenir réservé aux musées ? | Cultunum

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s